Sélectionner une page

Le Rocher de la Sorcière

La coco ensorcelante...

La Grosse Pierre, située au bord d’un champ, entre Perwez et les deux Thorembais, figure parmi les plus anciens vestiges de notre passé local.

À l’exacte limite entre Perwez et les deux Thorembais se dresse un gros bloc de grès, appelé Grosse Borne ou Grosse Pierre. Elle portait sur sa face supérieure l’inscription « 1463 je faict le chesne Guillaume ». L’endroit s’appelait jadis « le chêne Guillaume Libiet ». La légende raconte qu’autour de cet ancien chêne se déroulaient jadis, à la nuit tombante, d’étranges danses de sorcières.

La Grosse Pierre et le procès des sorcières. Vers 1500, 17 sorcières y auraient péri par le feu.

7,98

Le saviez-vous ?

 

Les rochers peuvent être attribués à un monastère italien du IXe siècle.

Les moines de cette communauté se sont installés en France en 1533, en suivant Catherine de Medicis. Les pâtissiers florentins de la nouvelle reine adoptèrent la recette des bénédictins.

Plus tard, pendant la Révolution française, deux religieuses bénédictines, sœur Marguerite et sœur Marie-Elisabeth, quittèrent Paris pour Nancy pour trouver asile. Les deux nonnes payèrent leur logement en faisant de la pâtisserie et en vendant leurs macarons. Ceux-ci furent d’abord connus sous le nom de « macarons des sœurs »

Informations complémentaires

Poids 100 g
Dimensions 8 × 6 × 17 cm

Le vrai goût du biscuit d’autrefois

A la Biscuiterie de Thorembais, tous nos biscuits sont fabriqués dans l’atelier de notre magasin par notre chef artisan biscuitier.

Ils sont composés de produits locaux:
Farine biologique issue d’une agriculture wallonne, beurre de baratte et d’oeufs issus de la Ferme de Frocourt à Eghezée.

 
 
Produits locaux